Résolutions et autres vaines promesses...

Publié le par Kiwette




Aujourd’hui est un grand jour, j’ai pris mes résultions pour 2010.

 



Bien entendu foireuses, il va de soi.

Ce qui donne donc, dans un ordre anarchique :

 


Améliorer mon programme tévé

Privilégier les documentaires qui-font-mal-au-crâne-mais-instruisent en m’intéressant par exemple à la sédentarisation des kazakhs sous régime stalinien dans l’URSS des années 1912, ou encore et purkua pas à la reproduction des hippocampes zébrés des fonds marins arctiques.

Et arrêter par la même occasion les émissions j’ai-honte-mais-je-regarde-quand-même où la profondeur d’esprit équivaut souvent à celle de l’huître marinière.

 

Arrêter de grumo-produire.

Nan parcequebon, ok, c’est bô la grumification. C’est chouette.

Mais faut pas déconner non plus hein.

Je m’appelle pas super nanny, je n’peux pas gérer un ni clou ni vis grandissant, un grumal néoprène assoiffé de lait et un autre aquatique en mutation grumale sous-marine.

Du moins pas dans l’immédiat…

 

Réduire ma net-dépendance

Parceque nan, définitivement, je n’ai pas besoin d’écrire sur face de bouc à quelle heure j’ai fait pipi ou combien de cuillère de purée a mangé le grumal.

Que oui, je peux me passer de mes multiples recherches googeulesques sur « le top 10 des stars les plus moches», sur « l’épilation des poils d’orteil » ou sur les « ventes privées super mega stop affaire »…

 

Améliorer mes performances culinaires

Bah oui, marde. 10 mois que je regarde assidûment « un dîner presque farpait » et toujours pas fichue de faire un gratin de brocolis.

J’ai beau regarder avec beaucoup d’attention comment Monique détaille ses légumes mardi et de quelle façon Gérard cuit son rouget jeudi, je fini toujours par un dîner » presque raté » à la maison vendredi…

Je salue à ce propos dieu Picard, sans qui cette année gastronomique ne serait pas.

Et Ronald mac Donald, pour ses dîners en ville…

 

Enfin, et en dernier lieu : ne plus parler comme une charretière devant les grumeaux.

Exit les « p’tin », « chier », « marde » et autres interjections poétiques.

Place désormais aux grumotiquement corrects « zut crotte flûte », « oh bin mince alors, j’en suis toute escarmouchée ! » (nan, çà ne veut pas dire grand-chose, mais çà fait bien) ou autre « meeeeer….credi » (expression que je tiens de ma grand-mère et à laquelle j’assiste encore aujourd’hui avec ébahissement face à si pathétique tournure linguistique).

 

Voilà donc, en gros, mes résolutions pour l’année à venir.

 

Qui ne seront, comme chaque année, de toute façon pas tenues…mais au moins on y pense !


Commenter cet article

O' 03/01/2010 22:03


bon, ok, t'as tout résumé, ça nous évite d'y réfléchir!!!
pour la grumaternité, je te rejoins car l'impression de gastro à longueur de temps, ej gère de moins en moins! surtout avec une madame glu scotchée à toi!!!


caroline 03/01/2010 18:18


c'est toujours un régal de te lire!!
même si je m'attaque à un gros volume à chaque fois par manque de temps!!!!
avec du retard dans la réaction : fais attention au ficus c'est toxique........
ça permet de dépolluer la maison mais faut pas manger les feuilles!!!!bises