Dépressitude hivernale

Publié le par Kiwette



Aujourd’hui est un grand jour…de dépressitude.

 


J’ai le moral dans les chaussettes trouées et l’entrain du paresseux en fin d’vie.

Je n’ai envie que de zoner sous une vieille couette jaunie, à regarder le pire du programme télé en bouffant des trucs dégueux bourrés de colorant alimentaire et de graisse de phoque.

 

Après quoi, et pour mettre fin à cette déchéance physique et comportementale je me supprimerai en m’infligeant 18 épisodes de l’inspecteur Derrick de suite ou, mieux encore et plus radical, en avalant une soupe de ficus (qui d’après kek z’uns de mes pèlerins égarés est très peu recommandable d’un point de vue digestif).

 

Sauf qu’à la réflexion le ficus de mon salon est en fait un yucca, et, surtout, que le grumal aquatique qui squatte effrontément mon moi-dedans-de-l’intérieur risque de ne pas apprécier la saveur du repas intra-utérin.

 

Pffff, même mes tentatives de suicide sont foireuses…me d’mande vraiment à quoi chui bonne en définitive.

 

 

 

 

 

 

A écrire des conneries p’t’être ?

 

 

 

Vous m’direz c’est toujours un début…

Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article

Kiwette 27/01/2010 12:18



Merci pour vos encouragements les filles...Galine, tu en aurait besoin d'autant, si ce n'est plus!

Et oui Roline, les plantes et moi çà fait un peu 12...
Tu sais, j'ai mis environ 20 ans à faire la différence entre l'ail et l'oignon...c'est dire mon niveau de connaissance en botanique et autres fruits de la nature.

Mais je me soigne hein! :-)



roline 26/01/2010 18:21


ben t'es une main verte!!! confondre ficus et yucca!!!
bon le yucca ça pique!!!!!
donc dans l'estomac aïe!!!!!!!!!!
tu sers (en ce moment précis!!) de piscine à un peti tétard qui ne va pas tarder à sortir !!!!! et aprés tu serviras de corne d'abondance d'amour à 2 petits kiwis!!!!!
et je t'aime moi!!! ça te réconforte pas ça? comme une pile duracel????
bises


Galine 26/01/2010 12:37


Rho ma pauv Kiw, resaisis toi, ce n'est qu'une étape.
Après tu verras, ça ira mieux... les vraies emmerdes commenceront, MDR!
Non allez, courage!
Gros bisous