D'hiver zé varié

Publié le par Kiwette




Aujourd’hui est un grand jour, j’ai rêvé de ma gardienne alcoolique.

 

Dans mon rêve, elle était garde-champêtre, et préparait un couscous royal pour, je cite, « donner à bouffer aux chevreuils ».

Ce qui, venant de ma névropathe de gardienne ne m’inquiéta pas outre mesure…

Elle me présenta les lieux et me fit ensuite un laïus sur la condition très précaire des gardiens de moutons, contraints par leur statut de porter des slips en laine mohair, sous peine de sanction disciplinaire du ministère de l’agriculture…je suivais çà avec beaucoup d’attention, me demandant toutefois si la conversation que j’avais en cet instant était tout à fait réelle, espérant en mon for intérieur qu’elle soit une fois de plus le fruit de mon imagination nocturne.

C’est lorsqu’elle m’invita à garer ma voiture en haut de la colline à gauche, entre le sapin et l’enclos des brebis, que j’eu la nette impression de vagabonder entre chimères et songes.

Ma gardienne était, de plus, parfaitement bien coiffée, sobre et réfléchie, ce qui finit de me convaincre que rien n’était crédible là dedans.

 

Quelques instants plus tard je regardais au loin, les yeux mi-clos par l’intensité lumineuse lactescente des alentours, subjuguée soudainement par la cape laiteuse qui recouvrait ma résidence…

Mais là je n’rêvais plus…nous étions le 17 décembre 2009, il était 10 heures du matin, et il neigeait sur zivaboboland dans l’9-3…


Publié dans Billets d'humeur

Commenter cet article